Occurrence

Emma Lambré répond à nos 3 questions

TwitterFacebookPinterestLinkedIn
17 mars 2017

Emma Lambré, chargée de missions d’études et de conseil chez Occurrence.

 

Peut-on tout mesurer ?

Occ_ELL’homme a ce côté agaçant d’avoir besoin de tout mesurer. C’est une demande de connaissance et de ré-assurance qui suscite cette recherche constante. Même les notions les plus abstraites comme l’intelligence, les sentiments et les humeurs font l’objet de recherches pour quantifier, comparer et maîtriser son environnement.

Ce n’est pas pour rien que Platon affirmait que « l’homme est la mesure de toute chose : de celles qui sont, du fait qu’elles sont ; de celles qui ne sont pas, du fait qu’elles ne sont pas. »

Pour moi, certaines choses ne sont pas mesurables mais peuvent être approchées par des indicateurs. C’est toute la subtilité de la chose. Par exemple, le bien-être au travail ne peut pas se mesurer en soi car il s’agit d’un sentiment abstrait et subjectif qui varie selon les individus. Même s’il existe une multitude d’indicateurs permettant de constituer un score de bien-être au travail, il n’en reste pas moins que ces derniers ne pourront être exhaustifs. On le voit d’ailleurs à travers l’absence de standardisation des études sur le bien-être au travail, puisqu’aucune d’entre elles n’est constituée des mêmes indicateurs.

 

Quels est votre instrument de mesure préféré ?

Je dirais la montre parce qu’aujourd’hui nous vivons dans une société « de l’urgence » où nous contrôlons sans arrêt nos faits et gestes par rapport au temps. On voit ainsi se développer des notions de productivité, d’efficacité, de performance… Je ne pense pas que ce soit mon instrument préféré mais il m’est indispensable au quotidien.

 

Pouvez-vous donner un chiffre qui vous caractérise (et l’expliquer) ?

Le chiffre 2 parce que je pense que l’homme seul n’est rien et que c’est à partir de sa relation avec un autre être vivant (homme ou animal) ou un objet (cf mon mémoire de Master 2) qu’il se construit et fait de grandes choses. Ce 1+1 créé la relation et l’interaction qui est quelque chose de fascinant quand on s’interroge sur le pourquoi et sur le comment on entre en relation avec tel ou tel être vivant/ objet.

 

Mars 2017.

**

Emma Lambré est la grande gagnante de la 10ième édition des Trophées des Etudes décerné par le Syntec Etudes.

Plus d’infos ici et le résumé du mémoire d’Emma .


Nous sommes engagés :